J'accuse! L’État, le Gouvernement, le Ministère de la Santé, de nier la réalité et l'existence de cette pandémie mondiale qu'est la borréliose de Lyme. De nier les souffrances endurées par un nombre de malades croissant dans chaque région de France, et de les laisser sans soins et sans reconnaissance!

Elusive Reclusive 







J'accuse! L’État, le Gouvernement, le Ministère de la Santé, de nier la réalité et l'existence de cette pandémie mondiale qu'est la borréliose de Lyme. De nier les souffrances endurées par un nombre de malades croissant dans chaque région de France, et de les laisser sans soins et sans reconnaissance!
J'accuse le corps médical et ses représentants de méconnaître totalement et rejeter en masse les dernières avancées et publications scientifiques des autres pays à propos des maladies vectorielles et infections multi-systémiques chroniques; préférant camper sur des connaissances et des protocoles obsolètes au détriment des malades.
J'accuse l'ignorance, car elle n'excuse pas l'inaction et l'immobilisme qui sont hélas de mise depuis trop longtemps. Où est passée votre vocation initiale de rechercher la cause du mal et de la soigner?
J'accuse les médecins de minimiser une infection grave et potentiellement mortelle. Que se passerait-il si vous faisiez de même pour la tuberculose? Dans ce cas aussi, vous taperiez sur les doigts des médecins prescrivant trop d'antibiotiques?
Que feriez-vous si vous étiez malade? Et vos proches?
J'accuse certains charlatans et pseudo-soigneurs arrivistes de surfer sur la vague lucrative des malades chroniques désespérés et prêts à payer jusqu'au dernier centime pour tenter d'aller mieux. Quant à ceux qui prônent des méthodes dangereuses flirtant aux limites des dérives sectaires... c'est vous qui devriez être interdits d'exercer (et de nuire)! Mais un jour vous serez malades aussi. Vous comprendrez.
J'accuse tous ceux à qui profite ce crime depuis déjà trop longtemps.
Vous, médecins généralistes confondant borréliose avec petit virus, érythème migrant avec allergie, et tout le cortège de nos divers symptômes avec tendances dépressives ou hypocondriaques!
Vous, neurologues toujours prêts à dégainer vos ponctions lombaires et vos diagnostics de SEP ou SLA, Parkinson, voire Alzheimer!
Vous, rhumatologues qui voyez défiler tant d'arthrites que si vous en soigniez la cause réelle il faudrait vous rebaptiser infectiologues.
Vous justement, infectiologues, qui... servez à quoi, au juste? Ah, oui! Dengue, Zika, Chikungunya... blablabla.
Non, les malades de Lyme chroniques et ceux qui le sont devenus par votre faute ne font pas la tournée des spécialistes de gaieté de cœur.
Non, ce n'est pas une banale crise d'angoisse qui nous fait atterrir aux urgences trop souvent.
Non, nous n'étions pas dépressifs ni suicidaires avant que cette maladie non traitée nous y pousse.
Non, ce n'est pas par plaisir que notre errance médicale contribue à creuser le trou de la Sécu.
Nous n'avions pas pour vocation de ne plus travailler, plus vivre, à peine survivre, contraints à rentrer dans les cases si pratiques des faux diagnostics (fibromyalgie, syndrome de fatigue chronique...) pour un semblant de reconnaissance.
Non, nous n'allons pas nous résigner lorsque d'autres pays ouvrent enfin les yeux, et nous n'accepterons plus ce déni, cette infamie, cette non reconnaissance de nos souffrances et notre maladie. Elle existe. Elle est réelle. Si vous voulez je partage, vous verrez.

© Elusive Reclusive (lymée officielle depuis presque 10 mois, qui ne porte pas un holter cardiaque juste pour le fun d'avoir des fils partout pour avoir l'air "branchée"