Raphaël Jacinto-Moïta, Mayennais de 27 ans, se bat pour la reprise de son traitement contre la maladie de Lyme.

http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/mayenne-53100/il-manifeste-dans-le-centre-de-mayenne-pour-obtenir-des-soins-4391523

     Il manifeste dans le centre de Mayenne pour obtenir des soins

  • Raphaël Jacinto-Moïta manifeste dans différents points du centre-ville avec sa voiture couverte d'une banderole, comme ce jeudi 28 juillet, place du 9-Juin.
    Raphaël Jacinto-Moïta manifeste dans différents points du centre-ville avec sa voiture couverte d'une banderole, comme ce jeudi 28 juillet, place du 9-Juin. | Ouest-France

Raphaël Jacinto-Moïta, Mayennais de 27 ans, se bat pour la reprise de son traitement contre la maladie de Lyme.

Raphaël Jacinto-Moïta, Mayennais de 27 ans, manifeste depuis une semaine dans le centre-ville. Il réclame la reprise de son traitement contre la maladie de Lyme, stoppé par le médecin qui le suivait. Ses difficultés ont débuté fin 2014 : « J’avais fait plusieurs malaises et j’avais plusieurs symptômes. » Le jeune homme, en « errance médicale », enchaîne les rendez-vous sans résultat.
Le 23 juin, le CHU d’Angers lui diagnostique « la maladie de Lyme avec une affection cardiaque ». Il fait alors le lien avec une piqûre de tique, vecteur de la bactérie qui cause la maladie. Il entame « un essai thérapeutique pour confirmer le diagnostic et mettre en place un traitement à long terme ». Il ressent d’abord « une nette amélioration », puis « rechute au bout d’une semaine ».

Lors d’un rendez-vous de contrôle au CHU, le 22 juillet, il apprend l’arrêt de son traitement. « On m’a dit que je n’avais pas la maladie de Lyme et qu’il fallait se réorienter vers d’autres pathologies, sans plus d’explication. »
Retrouvez l'intégralité de l'article consacré à ce sujet dans les éditions mayennaises d'Ouest-France du 29 juillet, et en édition numérique datée du même jour.