Aux négationnistes du Lyme chronique

https://www.facebook.com/notes/elusive-reclusive/aux-n%C3%A9gationnistes-du-lyme-chronique/1953707558200426/

Aux négationnistes du Lyme chronique
Aux rois de l’obscurantisme, partisans de la Terre Plate, empêcheurs de soigner en rond et accros au mensonge – oui, vous, la clique infernale et nuisible du CNR Borrelia de Strasbourg; les pseudo-professeurs des CHU de Nancy, d’Orléans, Limoges, Clermont-Ferrand… et tous les autres suiveurs déjà prêts à s’engouffrer dans la brèche et « l’effet de mode » du Lyme, afin de faire se multiplier comme des champignons des pseudo-consultations pluridisciplinaires soi-disant « spécialisées » afin de brasser de l’air et orienter au plus vite les lymés chroniques vers la sortie et surtout vers la psychiatrie!… Vous qui ne sortez des sous-bois obscurs où règnent vos amies les tiques, non pas pour faire état de recherches et de découvertes afin de servir la Science et les malades en souffrance, mais uniquement lorsque nous tous, fervents défenseurs de la cause et de la Vérité (médecins, chercheurs, représentants de malades et bénévoles d’associations, et tous les malades criant haut et fort leur révolte) sommes trop visibles et dangereux pour vos petites idées carrées bien arrêtées… mais périmées de perpète.
Vous êtes prévisibles, avec vos pathétiques tentatives de retourner l’opinion publique en la faveur de vos brassages d’air, à grand renforts d’articles de presse ou d’émissions de radio de propagande et de désinformation, espérant noyer le quidam moyen sous un flot de termes scientifiques que vous ne maîtrisez même pas (c’est un comble!), éludant des questions pourtant simples auxquelles vous ne pouvez opposer le moindre argument valable. Drapés d’orgueil et de mépris, vous torchant littéralement avec le serment d’Hippocrate, vous n’êtes que la honte de la profession (devrais-je dire « vocation »… mais pas pour vous!).
Comme des enfants gâtés bloqués au stade du « non à tout », vous n’êtes même pas crédibles lorsque vos hochements de tête et vos airs réprobateurs, au lieu de démontrer la supériorité que vous aimeriez tant avoir, ne vous font qu’à peine ressembler aux chiens ridicules qui ornaient les plages-arrières des voitures… au temps où vos costumes empesés étaient encore du dernier cri.
Vous nierez tout, jusqu’à la mort, même le nez dedans. Juste par plaisir de refuser l’évidence. Exactement comme vos précurseurs – dont les descendants ne sont sans doute pas fiers – qui propageaient allégrement des bactéries mortelles en refusant de se laver les mains avant d’opérer, et tous ceux qui croyaient mordicus que souffler du tabac dans le fondement des noyés allait les ramener à la vie. Et j’en passe! Mais quand je pense à tous les pionniers de la médecine, dénigrés, humiliés, traités de fous au cours des siècles et dans un passé pas si lointains; et à présent à tous ceux que l’on placardise, à qui l’on refuse des fonds pour la recherche et dont on rejette les publications, que l’on tente de museler et que l’on pourchasse comme sous l’Inquisition… je n’ai plus envie de rire.
Vous aussi, les « négationnistes du Lyme », vous couvrirez un jour de honte et de ridicule lorsque la Vérité vous sautera à la gueule, et je vous souhaite bien des nuits sans sommeil, hantées de tous les morts que vous aurez sur la conscience!
Et aux malades de Lyme en souffrance, dont le peu d’énergie et d’espoir se retrouve bien trop souvent réduit au néant à l’écoute de tant de mépris et de haine, de déni pathologique (citons en exemple les frasques radiophoniques récentes du Dr Bricaire… mais je ne vais pas en faire la pub ici), je dirai juste de ne pas tomber dans le piège de ce pauvre jeu d’échec si prévisible: nous avançons… ils réagissent. Un superbe dossier dans la presse et hop! Un article à charge abjecte en réaction. Une conférence de qualité dans telle ou telle zone endémique? Et vlan! Les pseudo-conférences de propagande, bien rassurantes, et avec des intervenant ne connaissant strictement rien aux MVT se mettent à fleurir un peu partout! C’est de « saison », il parait…
Sachons rester calme, gardons la tête froide; prenons du recul et observons donc leur façon d’essayer de contrer cette Vérité en marche. Décortiquons sous microscope leur absence d’argumentation et leurs réponses à côté de la plaque (exemple d’anthologie: le Pr Rabaud qui n’intègre visiblement pas la question sur le lien avec les maladies auto-immunes lors du superbe débat du récent Enquête de Santé sur la maladie de Lyme, à voir ici: Enquête de Santé du 30/05/2017 sur France 5, reportage et débat Ce coup-ci, je crois qu’on l’a perdu!)
Lorsque les loups sont acculés, ils ne font plus qu’aboyer, montrer les dents, grogner à qui veut bien les entendre. Nous, nous avançons. Laissons-les sur le bord de la route, dans le bas-côté poussiéreux de leur antiques certitudes, en compagnie des fougères blindées de tiques.
© Elusive Reclusive (02/06/2017)