Doubs : des cadavres de lièvres atteints d'une maladie transmissible à l'homme


Une raison de plus pour être très très rigoureux dans la protection contre les tiques, vêtements fermés, répulsifs, ne pas s'asseoir dans l'herbe, inspection dès le retour à la maison et le lendemain (des tiques piquées ayant pu grossir et devenir visibles) et surtout on consulte un médecin si des symptômes apparaissent après une ballade ou une journée dans le jardin (30% des contamination ont lieu dans le jardin! )
Les personnes malades doivent se protéger encore plus car elles ne sont pas immunisées, bien au contraire!
 
 
Des cadavres de lièvres atteints d‘une maladie transmissible à l’homme, la tularémie, ont été découverts ces derniers mois dans le Doubs. Les ...
estrepublicain.fr